Les débris du naufrage


Conséquence #1 de la lecture d'Homo Sampler d'Eloy Fernández Porta : une obsession légère mais tenace pour cette peinture de Todd Schorr

"Les référents et la figurine sont effectivement des éléments centraux de cette œuvre, mais l’élément le plus perturbant est son temps. À quel moment se passe ce dessin ? Quand cela se passera-t-il ? Le paysage désolé semble indiquer un avenir de film apocalyptique de série Z. Ce n’est pas seulement que le trash règne, c’est aussi que la Culture même a disparu, et qu’il ne reste que ses vestiges : les débris du naufrage."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une sorte de divertissement

À propos de Cadavre Expo , première publication en français d'Hassan Blasim.  « Souvent on entends dire que la vie ‘suit son cours...